Le refus du trophée



 

Des « esprits libres » refusent les honneurs, par indépendance, refusent de rentrer dans l'establishment, la norme. Ils refusent de devenir l'instrument d'un système, de devenir apparatchik. Ainsi en 1884 des artistes voulant s'échapper de l'académisme ont créé un salon sans récompenses (le Salon des indépendants), ainsi Jean-Paul Sartre a refusé le Prix Nobel en 1964. De même, certains prix littéraires sont entachés chaque année de rumeur d'absence de neutralité des membres du jury, de pression des grands éditeurs. D'autres cas débouchent sur la création de nouvelles fédérations dissidentes des fédérations établies, pour constituer des palmarès parallèles. Plus les critères de récompense sont subjectifs, plus grand est le risque de compromission (voir boxe, patinage artistique).

 

Trophée dans le sport


 

Amérique du Nord

Dans le baseball : le trophée du Commissaire

Dans le hockey : la Coupe Stanley

Dans le football américain : le trophée Vince Lombardi

Dans le football canadien : la Coupe Grey

Dans le basketball : le trophée Larry O'Brien

Dans le football : Trophée Philip Anschutz

 

International

Dans le football : la Coupe du monde de football

Dans le rugby à XV : le Bouclier de Brennus

Dans le tennis de table : les Trophées des championnats du monde de tennis de table

 

Trophée dans les arts

 

 

Récompenses de théâtre

Récompenses de cinéma

Prix littéraire

 

Quelques exemples:

Palme d'or

Oscar

Molière

Liste des concours internationaux de musique classique

Victoires de la musique

Victoires de la musique classique

Victoires du Jazz